Poèsie d'aujourd'hui


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 sans titre

Aller en bas 
AuteurMessage
Callie
ecrivain public
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 46
Localisation : Orléans
Emploi : Employée de bureau
Loisirs : ciné manga ....
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: sans titre   Sam 10 Juin - 17:47

C'est encore lui. La vie est parfois drôle. Cet homme, là, en face de moi.... cet homme, je le croise partout, dans tous les endroits où je suis, il est là.

Hasard ou coup du destin ? Il doit faire dans les un mètre quatre-vingt, il est brun, les yeux clairs, vu d'ici, une peau légèrement hâlée, il doit avoir entre trente et trente-cinq ans. Il a toujours ce petit air détaché, sûr de lui.

Quelquefois, quand je passe près de lui, j'entend une bribe de sa voix. Elle est profonde, mélodieuse, une voix comme je les aime.... un peu à la Pierre Arditi. Rien que d'y penser.... j'ai une petite pigmentation au niveau de la nuque, tout à fait agréable, d'ailleurs !

Non, il faut que j'arrête de fantasmer. J'allais dire : il est beau comme un dieu, mais il a simplement un charme et un magnétisme, qui est tout à fait à mon goût, et moi, humm, moi, je suis aussi attirante qu'une marchande sur son stand de poisson ! .... et aussi visible qu'une puce sur une moquette de mohair.

Heureusement que mes amis, autour de moi, n'ont pas une once de télépathie ou d'empathie, où je recevrais des pichenettes pour ma soi-disante bêtise. Et j'aurais droit, en plus, à un long discours moralisateur sur le manque de confiance très marqué en moi .

Et puis, il faut dire que, dans notre bonne vieille ville, il n'y a pas foisonnement d'endroits ou sortir et s'éclater. Donc, il est normal que je le croise aussi souvent.

- Hé, tu reviens parmi nous ? A qui tu penses encore ?, dit Sandra d'un ton taquin.

- Et pourquoi cela serait forcément à quelqu'un ?, dis-je.

- Ah ah, j'avais donc raison, souligna t'elle avec un clin d'oeil et un sourire triomphant, en plus, et à ce moment , je me suis dit qu'elle aimait bien me prendre en défaut.

- Oh la la, des fois , franchement, tu m'agaces, tu le sais ça aussi, je suppose.

- Et oui, mdame, je le sais !!!!

Et dans ces cas-là, il vaut mieux que j'évite de regarder dans la direction de l'objet de mes pensées. Car, elle aurait vite fait de faire le rapprochement et j'aurais droit à une interrogation en règle ou à des " vas-y, vas le voir " ou je ne sais quoi encore.

- Et bien, tu avais raison, je pensais que Sébastien avait bien du courage de te supporter !!!! lui répondis-je en lui tirant la langue.

- Mais bien sûr, et tu crois que je vais te croire ? (petit silence, elle aime bien ménager le suspens) et bien, non !

- de temps en temps, Sandra, je pourrais conserver certaines de mes pensées ? Ce n'est pas un sujet que j'ai envie d'aborder.

Et, pour une fois, vrai coup de bol, Sandra ne força pas la conversation. Je n'en revenais pas. La soirée se passa tranquille, bon enfant, les taquineries et les rires fusèrent. Mais, de temps en temps, mon regard déviait. Ainsi que mes pensées, bien sûr ...

On se quitta, tous , conscients d'avoir passé une bonne soirée, mais j'avais toujours, au fond de mon coeur, ce petit pincement, annonciateur d'une occasion ratée, et surtout, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi ... Ce que Sandra n'aurait oublié de me dire.

Je me dirigeais vers ma voiture, démoralisée, me demandant pourquoi, quelle était la raison de cet attirance. Et, bien sûr, dans ces cas-là, la radio diffusait toujours des airs nostalgiques, à vous faire pleurer. La voix grave d'Ottis Redding se diffusait dans l'air confiné de la voiture, et son ' Dock of the bay" me retournait l'âme, et me faisait perdre le fil et la notion du temps.

Je me mis à secouer ma tête, comme pour sortir toute idée démoralisante. J'étais arrêtée au feu rouge, et en regardant sur la gauche, je vis un monsieur d'environ 70 ans me regarder, comme si je sortais d'un asile.

Et bien, ma fille, il est temps que tu te reprennes, sinon, ce brave monsieur va finir par appeler les urgences psy !!!!

et, toujours dans ces cas-là, je finis par faire un tour en voiture, juste histoire de réfléchir, dans la douceur et la quiétude de la nuit. Rouler, au hasard, sans but précis. Etre seule, avec moi, et la musique. Cela me permettait de me poser les questions et de tenter de trouver des réponses.

Cela peut paraître bien morbide de se retrouver seul avec soi-même, mais j'ai toujours été ainsi, écoutant plus facilement les autres que de les regarder m'écouter. S'interroger sur le pourquoi du comment, comment faire pour résoudre certains aspects de ma vie, qui m'ennuie ou qui me gave sévère, ne pas rentrer dans le jeu de certaines personnes qui aiment vous enterrer, juste pour se sentir exister.

Ma vie me saoûlait. J'en étais à ce point précis dans mes pensées. Ma vie ne me convenait pas. Il m'arrivait souvent d'être parmi pleins de gens, des amis, des copains, de la famille, et me demander ce que je foutais là. Je n'avais pas l'impression de me reconnaître dans ces gens, de n'avoir aucun reflet de ce que j'étais vraiment.

Que pouvais-je faire pour y remédier ? Où était la solution pour m'épanouir et retrouver celle que j'étais avant. Celle avant que tous les gens qui avaient des soucis, viennent lui pomper sa bonne humeur et sa joie de vivre. Ceux qui avait vampirisé mon temps, mon affection et le peu de confiance que j'avais en moi ?

Mais j'ai l'impression que cette personne est partie dans les méandres du temps, qu'elle a à jamais disparu...

Je devrais peut être procéder à l'enterrement de mon ancien moi ? une belle cérémonie, si j'invitais les gens que je connais ... hummm, non, ils ne comprendraient pas l'humour caché derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
sans titre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans titre
» [Baldursdóttir, Kristin Marja] Karitas, sans titre (ou L'Esquisse d'un rêve)
» How I Meet Your Mother-Sans Titre-Barney/Ted-G
» Merlin-Sans Titre-Merlin/Arthur-G
» Véhicule blindé en 3D sur le site Army Recognition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poèsie d'aujourd'hui :: Espace membres :: Espace Callie :: Autres-
Sauter vers: