Poèsie d'aujourd'hui


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois un géant aux yeux bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyan Meran
ecrivain public
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Il était une fois un géant aux yeux bleus   Mer 17 Oct - 14:14

Voici un poème de Nazim Hikmet Ran qui m'avait beaucoup touchée:

Il était une fois un géant aux yeux bleus,
Qui aimait une femme menue…
Elle, elle rêvait de maisonnette
Avec un jardin tout autour
Où le chèvrefeuille évanescent aurait fleuri.

Et le géant aimait comme aiment les géants,
Ses mains énormes étant faites
Pour de gigantesques ouvrages,
Il ne pouvait assurément
Bâtir maison si minuscule,
Ni demander qu'on l'accueillît
Sous un toit à plafond comme ça,
Où le chèvrefeuille évanescent aurait fleuri.

Et ce fut un géant aux yeux bleus,
Qui aimait une femme menue…
Et la femme pas plus haute que ça
Rêvant d'existence doucette,
Lasse qu'elle était de suivre,
Le géant en sa course ardue,
Un beau jour s'en vint dire adieu,
Au géant aux yeux bleus,
Pour franchir au bras d'un pygmée,
Mais riche fabuleusement, le seuil de la maisonnette
Entourée d'un jardin
Où le chèvrefeuille évanescent avait fleuri…

Le géant aux yeux comprit, mais un peu tard
Qu'à son amour si grand si grand
La maisonnette avec un jardin autour,
N'aurait pas même hélas pu servir de tombe.



Ce poème avait été donné à étudier à des élèves de sixième au lycée colbert à Lorient avec pour indication:
Imite l'histoire du géant aux yeux bleus en racontant l'histoire de deux personnages opposés. Tu devras insister sur les différences et les problèmes rencontrés par ces deux personnages. Je devrais ainsi trouver des antonymes. Tu commenceras aussi par "Il était une fois…". Tu pourras aussi jouer avec quelques homonymes. Trouve un titre sympathique pour ton histoire.



Déjà j'ai sauté de ma chaise en lisant qu'on avait donner ce poème à des sixième puisqu'on ne pouvait le leur faire étudier qu'en faisant presque un contre sens: c'est à dire que le poème ne parle que deux contraires qui ne peuvent s'accorder.

Or c'est totalement passer à côté du sens du texte. Ce poème est a étudié comme l'Albatros de Baudelaire. Le géant est le symbole du poète, du génie, et de la tragédie de sa vie.
Vous allez me demander comment j'ai fait pour trouver une interprétation pareille. Je m'explique.


Les deux personnages du poèmes sont différenciés par leur taille. Un géant et une femme menue donc quelqu'un d'anormalement grand et quelqu'un de normal.
La grandeur physique est un symbole bien sûr. Ici c'est le symbole d'un talent très fort: ici celà peut être pris pour un talent artistique ou une intelligence plus grande.
Le terme de géant n'est pas choisi au hasard non plus. Le corps du personnage est démesuré. Avant de le maitriser et depouvoir construire des palais, ce corps gigantesque à sûrement du l'encombrer.

Pour comprendre ce à quoi je fais allusion, reportez vous au texte qui est tombé au bac écrit de français en série S en 2006. Il s'agit d'une nouvelle d'Alphonse Daudet appelée l'homme à la cervelle d'or qui est aussi une métaphore du génie. Dans la nouvelle, l'homme à la cervelle d'or, qui est encore un petit garçon, a la tête si lourde qu'il trébuche souvent et n'arrive pas à se lier d'amitier avec les autres enfants.

Ainsi donc dans ce poème, la disproportion est traitée de la même façon: le géant est naturellement différent des autres.

Dès le premier vers, on peut voir une surprise: un géant aux yeux bleus.
Les yeux sont aussi un vieux symbole, celui de l'âme. Des yeux clairs indiquent donc une âme bonne (attention c'est un vieux symbole! les yeux marrons ne trahissent pas pour de vrai une mauvaise personne!)

Ainsi donc le géant n'est pas présenté comme il l'est d'habitude: une sorte de monstre mythologique. C'est un géant au coeur tendre, voir à la sensibilité extrème, ce qui est une des caractéristiques traditionnelle des poètes et des artistes.

On le voit aussi lorsque l'auteur décrit par ses vers: il aimait comme aiment les géants. De part sa sensibilité, son amour pour sa femme est particulièrement sincère et intense.
On remarque que, même s'il s'agit d'un géant, il est tombé profondément amoureux de quelqu'un de normal

La femme de son côté,ne comprend pas le géant, et ext plus menée par des lubies matérielles. (je dis lubies car elle le répète plusieur fois) Elle a déjà imaginé exactement comment serait son avenir (représenté par la maison) et il est somme toute assez modeste.

Le vers: lasse de suivre le géant dans sa course, est très fort. On voit ici concrétisé la différence entre les deux personnages et la tragédie qui se profile. L'accord entre les deux amoureux est impossible si le géant continue de courir et qu'il n'accepte pas de vivre courbé dans une petite maison.

Finalement, le géant ne cède pas, et sa femme le quitte pour un homme normal (que le géant qualifie de pygmée= par rapport à lui même).



La morale de l'histoire est terrible: le talent d'un poète n'est pas conciliable avec l'amour. Soit il choisira de s'adapter à l'autre et à vivre éternellement courbé et frustré de ne pouvoir réaliser ses rêves, soit il les réalisera mais au prix d'une solitude éternelle.


Autant dire que c'est pas très optimiste. Heureusement ce n'est pas toujours le cas, d'ailleurs l'histoire ne raconte pas ce qui se serait passer si le géant avait rencontré une géante!


Ouah, je me suis vraiment lancée dans une explication de texte!
Bon alors vous en pensez quoi vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il était une fois un géant aux yeux bleus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois l'homme
» Nautilus de Il était une fois... L'espace !
» Il était une fois la Sibérie [Maslov, Nicolaï]
» Il était une fois un fil
» Il était une fois une souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poèsie d'aujourd'hui :: ECRIT NON PERSONNELS :: textes célébres :: poemes-
Sauter vers: